CD92 petanque

La gazette du comité

CD92 petanque

La gazette du comité

Bravo Messieurs !

lundi 18 septembre 2017

Illustration de l'article

2 & 3 septembre 2017

Championnat de France triplettes seniors disputé
au Mont-Saint-Michel (50)

Les Isséens (92) Frédéric GUILLOTTE, David LENOIR et Cédric LEMEZEC
à deux points du sommet

 

Le Comité des Hauts-de-Seine se positionne pour 2017 en incontestable leader du Comité Régional de l’Ile de France concernant les résultats notoires dans les Championnats de France de cette saison.

Ce titre de vice-champions de France remporté dans l’épreuve majeure en triplettes au pied du Mont-Saint-Michel restera à jamais inscrit dans l’ADN de nos Alto-séquanais licenciés au Pétanque Club Issy-les-Moulineaux, Cédric LEMEZEC, Frédéric GUILLOTTE et David LENOIR. Le nouvel élu au Comité directeur de la FFPJP, Laurent Vaissière, est l’heureux Président du club.

Tous trois comptaient déjà plusieurs qualifications dans les championnats de France antérieurs. Guillotte a fréquenté plusieurs carrés d’honneur dont un quart de finale en doublettes en compagnie de Sébastien Noël. Cette équipe de copains était programmée depuis quelques saisons. Le bilan régional de l’équipe est une qualification lors du championnat régional d’Ile-de-France en s’y révélant la triplette la plus impressionnante. Coup double avec un titre régional en doublette pour Guillotte et Lenoir et un deuxième titre départemental en tête-à-tête pour Lemézec.

Pour aiguiser les appétits de la triplette, le régulier et flegmatique Cédric Lemézec a atteint les quarts de finale du Championnat de France en tête-à-tête ce qui constitue la deuxième meilleure performance de l’Ile-de-France pour cette saison 2017.

Les feux étaient alors au vert en vue d’une confirmation sur l’hippodrome de Pontorson. Hélas, quelques jours avant l’échéance normande, Frédéric Guillotte se blessait au talon d’Achille et devra se déplacer avec des béquilles. Pas facile pour jouer aux boules, de surcroit à l’occasion du plus prestigieux des Championnats de France. Les remplacements de joueurs au sein d’une équipe étant interdits, il faudrait se résoudre à évoluer sur une jambe. La météo épouvantable, les terrains compliqués, la recherche continuelle d’énergie en auraient abattus quelques uns mais pas notre Fred considéré comme un joueur de championnat gagneur et solide. Malgré ses perpétuels allers et retours vers la chaise, Il apparaitra finalement comme le meneur de jeu de la triplette, semblant avoir gommé les handicaps. Performant au-delà du possible, Frédéric saute les obstacles (sic) avec abnégation et courage en ne lâchant finalement que quelques mènes en finale.

Le soutien moral jamais démenti de ses deux partenaires sera déterminant ainsi que l’aide « maternelle » de la déléguée Micheline Couesnon. Par ailleurs, les trombes d’eau continuelles et le manque de K-ways n’ont pas facilité la tâche de notre délégation.

Après une défaite d’entrée, notre triplette a souffert mais plutôt bien contrôlé les fins de parties. Le seizième disputé dans l’obscurité contre Rypen et Verseaux semblait difficile mais a finalement été bien négocié. Le quart de finale, retransmis sur WEB TV, a permis d’écarter deux des ariègeois champions de France 2015 tout en vengeant la triplette du CD 92 qui avait laissé filer contre eux un huitième de finale quasiment gagné.

La demi-finale contre les tenants du titre varois Montoro, Fournié et Hatchadourian a validé le statut d’une triplette Francilienne installée au niveau des grands. La victoire 13-10 ne souffre d’aucun doute.

En finale, nos alto-séquanais étaient menés 10-4 et profitèrent alors d’une étonnante faiblesse des grands favoris du championnat. Le numéro un mondial, par ailleurs impressionnant, s’est lui-même fendu de quelques trous bien malvenus. Nos joueurs se relancent au point de mener 11-10 et de fantasmer sérieusement sur les rayures tricolores du prestigieux maillot. Le coup passa si près que les champions de France varois, Dylan Rocher, Henri Lacroix et Stéphane Robineau ont poussé un immense ouf de soulagement reconnaissant à leurs adversaires un grand courage à l’instant des interviews.

Le bilan : aux cotés de Frédéric Guillotte incomparable, David Lenoir, malgré ses responsabilités de tireur de tête, a soutenu la comparaison avec la plupart les stars du circuit ne faisant jamais deux mauvaises mènes de suite tandis que le jeune Cédric Lemézec a enthousiasmé les spectateurs par son calme olympien et sa régularité au point qui devraient lui garantir un grand avenir comme joueur de haute compétition. Le prochain Trophée des Villes arrive à point pour affirmer ses nouvelles ambitions.

La triplette est d’ores et déjà qualifiée pour le Championnat de France triplettes 2018 qui sera disputé à Strasbourg.

Bravo et merci Messieurs pour ce rayon de soleil que vous avez su adresser à tous les Franciliens malgré les problèmes physiques, une organisation limite et les caprices de la météo.

Daniel Floch
Responsable Communication
CD 92

 

photo de LENOIR DAVID

Par: LENOIR DAVIDLe jeudi 21 septembre 2017 à 14H49

Merci beaucoup pour ce joli texte !

photo de PERIER ALAIN

Par: PERIER ALAINLe samedi 07 octobre 2017 à 08H11

bravo à cette belle équipe, et pourquoi pas le tricolore en 2018

Pages: [ 1 ] 2